© 2023 by Kaegor de Rion.

Le Scriptorium

( Larousse )

Scriptorium (n.m.) : « Lieu réservé, dans les anciens monastères, à l'écriture des manuscrits. »           

« Mot latin dérivé du verbe scribere qui signifie « écrire ». Désigne l'atelier dans lequel les moines copistes réalisaient des livres copiés manuellement »           

( Wikipédia )

Qu'est ce que Skriptö ?

Skriptö est le nom d'un collectif d'artistes faisant référence, comme vous l'aurez compris, au scriptorium, salle de l'abbaye réservée au travail des moines copistes. 

Écrivains, dessinateurs, cinéastes et artistes en tout genre réunis ici, créant pour donner vie à Skriptö.  

Ainsi, il vous sera donné de voir le travail de chacun, accessible sur leur page personnelle. Libre à vous de découvrir et de vous instruire des œuvres présentées ici, qui témoignent de la diversité et de la connexion des arts, puisque celles-ci, bien que produites par des artistes différents, répondent toutes à une ambition et à un idéal commun.

La Fantasy s’essouffle, mais se renouvelle... 

Des hommes et des femmes, chacun entretenant indépendamment son art, mais œuvrant ensemble ici, à la réalisation d'un unique idéal : apporter davantage de gloire et de reconnaissance à la Fantasy, dont l'essor se montre grandissant.

 

En effet, depuis ses géniteurs (J.R.R Tolkien, H.P Lovecraft, R.E Howard etc...) jusqu'à aujourd'hui, la Fantasy a su s'imposer comme l'un des genres de l'imaginaire les plus représenté, mais à quel prix ? Constituant une grande partie de notre imaginaire moderne à l'instar des mythes de jadis, elle n'a su atteindre réellement les honneurs dans les cercles littéraires élitistes en France, souvent reléguée au rang de "littérature secondaire", et n'a fait que s'enliser dans une pâle reproduction d'elle-même, au travers d’œuvres toujours plus prolifiques et similaires, sans jamais vraiment se renouveler. Ce n'est que tardivement qu'elle reçoit les honneurs qu'elle mérite, malgré le travail de grands auteurs qui pourtant, se détachent du reste et font la réussite du genre. 

Qui ne s'est pas laissé emporter dans des aventures mettant en scène des elfes sveltes et sylvestres, des nains cupides et égoïstes, des orcs belliqueux et brutaux, et des dragons majestueux ou terrifiants... 

Ces quelques archétypes, qui en quelque sorte ont permis le développement, l'ascension et l'ancrage de la Fantasy, tendent maintenant à la ralentir, dans un mimétisme trop présent. 

Est-ce tout ? Doit-on réduire un genre qui se veut pourtant presque sans limite, à la vision de seulement quelques hommes ? Et pourtant, c'est trop souvent le cas. Alors même que l'imagination se veut être infinie, la Fantasy s'est entravée dans des carcans superficiels.

Mais rappelez-vous un instant les conditions de sa naissance... Tolkien par exemple, qui de son esprit a sorti les elfes, les nains, les orcs que nous connaissons tous, en s'inspirant des mythes et légendes nordiques. Avant Tolkien, on aurait pu comparer un elfe à un farfadet.

La Fantasy est le fruit de grands esprits qui savaient observer et s'affranchir de leurs modèles pour donner à leurs rêves la saveur de la liberté et de la nouveauté. En cela tient la véritable fascination que l'on a pour un rêve : son étrangeté, sa nouveauté, et le fait que nous en sommes saisis au plus profond de nous. Cela devient beaucoup moins prenant quand tout nous est familier : on apprécie l'histoire, on la suit, on s'y attache, mais on ne découvre plus ni ne rêvons.

 

Voici ce que propose d'accomplir, à son échelle, Skriptö :

- que la Fantasy soit davantage reconnue comme un genre littéraire noble, au même titre que beaucoup d'autres, 

- que la Fantasy évolue et se renouvelle en lui apportant un second souffle,

- créer un lieu de savoirs, de culture et de spiritualité, où artistes et spectateurs pourront partager, communier, transmettre et apprendre, débattre et se soutenir. 

Un souffle de partage.

A l'instar des moines-copistes des abbayes, les membres de Skriptö étudient à la lumière de leur bougie les grands textes d'auteurs éminents ayant fondé le genre, non pas pour les recopier, mais pour s'en inspirer et créer, pour enfin transmettre au plus grand nombre. Le but étant aussi d'éclairer chacun et de permettre un retour lucide sur notre monde, sur sa beauté et ses travers, à la manière des tableaux des Vanités.      

Tolkien/ P. Jackson : « La Fantasy est un antidote dont la vertu est celle de réenchanter le monde, afin de nous permettre de mieux voir ce qui nous entoure et d'en retrouver le goût. »

Averroès : « L'avenir du monde est suspendu aux lèvres des enfants qui vont à l'école. »

Le partage se fait dans les deux sens ! Et vous êtes, chers lecteurs, une source de motivation.

Skriptö, c'est aussi un lieu de dialogue entre moines et adeptes, et vous aussi avez beaucoup à nous offrir. Votre soutien est la meilleure des rémunérations, votre engouement la meilleure des récompenses. Aussi, toute l'équipe Skriptö vous invite à partager en retour, à commenter et à laisser un "j'aime" en dessous des publications que vous appréciez. Enfin, parlez en autour de vous !

Partons ensemble, dès maintenant, à la découverte d'un nouveau continent, et entamons un voyage rempli d'interrogations, de mystères, de surprises et de fascination.  

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon