© 2023 by Kaegor de Rion.

Voyage en Terre de Sendre 2 - Les Sendrins

Bonjour à toi, l’ami. Ravie de te revoir en ces lieux. Tu permets que je te tutoie ? On commence un peu à se connaitre, toi et moi. L’abbaye est un havre de paix en ces temps troublés. Il fait bon s’y réfugier. Je n’aurais hélas pas beaucoup de temps à passer en ta compagnie pour cette fois mais je ne suis pas venue les mains vides. Tu te souviens de notre dernière conversation ? Nous avions un peu survolé l’histoire du Royaume de Sendre et parlé des petites susceptibilités des habitants de la Centaurée et de Cavasior. Eh bien, c’est le moment de voir d’un peu plus près à quoi ressemblent nos amis Sendrins. Je t’ai trouvé ces petites vieilleries datant du siècle dernier. Des parchemins retrouvés dans une haute école de Centaurée. Ils ne sont pas très fournis, c’est le moins qu’on puisse dire, mais ça te donne une petite idée. Mais avant de passer au visuel, quelques précisions sur les Sendrins : > Concernant l'apparence, les Sendrins ont, pour la grande majorité d’entre eux, la peau hâlée à brune. Certaines communautés de Centaurée, héritières de divers clans du Nord, conservent toutefois la peau claire. Mais comme nous l'avions vu, la peau blanche n'est pas forcément bien perçue chez eux. Elle est synonyme de maladie ou de malédiction dans la plupart des comtés du Royaume. C’est la raison pour laquelle le métissage est encore si mal toléré, même en Centaurée. Ces croyances sont si tenaces qu’elles génèrent de nombreux actes de cruauté. Il n’est pas rare, par exemple, que des enfants albinos soient enlevés, torturés et/ou éventrés dans le but d’expulser le démon qui vivrait dans leur ventre et rongerait leur chair. Sympathique, non ? Tu n'es pas content.e ? Ah Fouchtre ! Tu es dans un monde de Fantasy, il faut bien quelques massacres de temps à autres. Mais rassure-toi, si tu as à la peau blanche. Les villes de Centaurée sont plutôt tolérantes et pour ce qui est des campagnes... Nous userons de subterfuges si besoin. > Les Sendrins adorent une seule et unique divinité : le dieu Azel, aussi appelé le Grand Dieu (pour imposer sa suprématie face aux dieux païens), ou le Dieu de la Vérité (il s'oppose donc au dieu Soma, l'enfant sauvage que vénèrent les Onyris, et qui vu comme le dieu des chimères et des illusions). Azel est souvent représenté sous la forme d’un guerrier musculeux, nu, porteur d'une épée... Oui, alors il faut savoir que les Sendrins ont un problème avec la nudité. Elle est à la fois symbole de pureté chez les hommes et de tentation chez les femmes... Évidemment. Par exemple, si tu es un homme, tu dois te présenter nu et fier devant Azel pour être jugé. Si tu es une femme, tu me caches tout ça pour éviter de tenter ces messieurs et tu restes gentiment à genoux dans le fond, s'il te plait. De toute façon, tu es impure par nature. Toujours pas content.e ? Mais sache-le, je ne t'emmène pas en pique-nique dans les prairies verdoyantes de la Comtée ! > Enfin, sache qu'en Sendre, tout le monde ne se fait pas un nom. Un nom se mérite, soit par une naissance privilégiée, soit par la reconnaissance d’un accomplissement ou d’un talent approuvé par la société. Et tu es baptisé en fonction de ton mérite, bien sûr. Ainsi, nous avons un Comte de Velours, baptisé suite à l'incroyable fortune accumulée par lui et sa famille dans le commerce du velours de Cavasior. Et oui, "baptisé" avec un é seulement, car bien sûr, le baptême n'est réservé qu'aux hommes ! Évidemment. Obtenir un nom permet d’être reconnu dans la grande société, de bénéficier d’une influence et d’un droit de parole dans certains conseils, d’accéder à certains privilèges tels que l’accès à des biens de valeurs (logement, terres, chevaux, etc). Et voilà donc pour ce portrait fort sympathique de nos amis Sendrins. Je te sens sceptique, je comprends mais sache qu'il y a quelque chose à tirer de ce peuple. Nous y reviendrons. A présent, regarde. Ici, un Cavésien.

Les Cavésiens adorent la couleur ! Ce qui tranche un peu avec leur caractère austère. Ils font aussi de succulentes pâtisseries. Non pas que ce soit utile de savoir ça, mais si on vous en propose durant votre voyage, n'hésitez pas ! Je parle des Cavasiens mais en vérité, nous n'en croiserons sans doute pas beaucoup durant notre périple. Ils se sont beaucoup repliés sur eux-mêmes ces dernières décennies. Et maintenant, un Centauréen.

Ce sont eux qui nous intéressent le plus, car c'est en Centaurée que nous nous rendons. Entre autres. Sur ceux-là, je n'ai pas besoin de m'étendre. Tu vas avoir l'occasion de découvrir par toi-même. > Si tu es réticent.e à l'idée de poursuivre plus avant, dis-toi déjà que ce peuple, aussi hostile semble-t-il être, n'est pas si différent du tien. Ou du moins de ce qu'il fut. La culture phallocrate, la religion monothéiste culpabilisante, le prestige par le nom et le mérite... Rien de bien nouveau, tu ne crois pas ? Sans parler du racisme qui est inhérent à toutes les cultures... Rejet des blancs ou rejet des noirs, quelle importance, la bêtise reste la même. Ce peuple est le plus proche de nous, finalement. C'est pour ça que tu commences un peu à t'ennuyer. Tout ça, tu connais déjà ou presque. Ce qui t'intéresse, c'est la suite. C'est la magie, c'est le mystère, c'est ce peuple sauvage dont nous parlons à mi-voix depuis le début. Tu as raison. Il est temps de partir en chasse du merveilleux. La prochaine fois, je te le promets, nous partons !

16 vues