• Nasae

Salutations !


Je suis beaucoup de choses, une étudiante en biologie, une joueuse de jeux vidéo, une passionnée de la famille Draconidae et ses extensions, un Chauve-chat, une dessinatrice folle mangeuse compulsive de chocolat, mes propres personnages ? Moi-même je ne saurai probablement jamais me fixer une définition claire, net et précise. Aussi je vous invite à m’appeler soit Nasae, soit Dragon, mon surnom le plus utilisé et le plus simple. Je suis un peu un ONI dans le monde de l’écriture et dans celui du dessin juste une blogueuse occasionnelle.


J’ai rejoint Skriptö pour plusieurs raisons : pouvoir reconnecter avec les différents arts que je pratique, passer du temps avec d’autres artistes ou encore aider un ami pour un projet dans lequel je place beaucoup d’espoir (le projet comme l’ami). Grâce à lui et pour la première fois depuis 7 ans, je peux donc me remettre à écrire et lui en serai éternellement reconnaissante.


Mais alors qu’est-ce que je fais ?


Je dessine. Beaucoup. Beaucoup trop. Je vous livre donc la définition que j’use le plus couramment :


- Je dessine quand je ne devrais pas et je ne dessine pas quand je devrais.


Quoi que vous en compreniez, ce sera juste.


J’écris aussi, principalement à l’aide de deux personnages et un univers que j’ai crée il y a longtemps et que je n’ai cessé d’étoffer depuis à l’aide de nouvelles créatures, paysages, cultures etc. et SURTOUT grâce à la biologie. Le monde est déjà merveilleux et fascinant, et je pense que le but de la Fantasy est d'y apporter une nouvelle lumière, un nouveau point de vue, ouvrir les yeux, diriger le regard sur ses trésors.


Lorsque j’ai commencé mes études de biologie, je n’attendais rien du monde (surtout à notre époque où nous en menaçons la beauté), puis j’ai appris à m’émerveiller de tout : les bactéries qui nous maintiennent en vie et qui, le lendemain, peuvent causer de graves maladies, les champignons, qui sont les meilleurs amis des plantes le plus souvent, même les micro-organismes qui peuplent chacun des centimètres de cette Terre et dont on ne soupçonne même pas l’étendue des fonctions. Je ne donnerai que deux exemples de cet émerveillement soudain que j’ai eu :


1) En travaux pratiques de microbiologie nous avons récolté du sol (un sol parfaitement normal et « sans intérêt » j’ajouterai) et avons essayé d’en isoler les bactéries et les champignons qui y vivent. Lorsque les cultures se sont développées, j’ai découvert un nouveau monde d’odeurs (j’ai un nez un peu sensible), de couleurs et de textures. Pour quelqu’un qui aime dessiner, j’ai immédiatement été émerveillée en me disant : « si on lui en donne les moyens, chaque millimètre de cette planète est un monde magnifique à lui seul, avec des sociétés, des trahisons, des alliances, des mariages, des habitudes qui s’illuminent dans les interactions entre les organismes, etc. »


2) Lors d’un cours où je dessinais (les plus proches de moi vont s’exclamer « sans déconner ! ») j’ai façonné une créature pour laquelle je ne trouvais aucune particularité, aucun habitat qui ne me satisfaisait. J’ai alors levé les yeux et notre enseignante nous parlais des bactéries/archées qui vivaient dans les sources chaudes ou d’autres qui produisaient du souffre. Et j’ai alors crée une de mes créatures que je trouve la plus complète en termes biologiques aujourd’hui et qui me plaît beaucoup.


C’est peut-être un peu technique mais tout cela résume bien ma pensée : je n’ai jamais été aussi émerveillée que par le monde qui m’entoure. Si j’ai été vraiment transportée par certaines œuvres littéraires, c’est celles qui me rappelaient le plus notre Terre qui m’ont particulièrement touchées et émues.



Bref, j’ai mentionné plus haut que j’utilisais le plus souvent deux personnages pour écrire, à savoir :


- Nasae, une jeune humaine, faisant plus ou moins la vingtaine. Basiquement, elle est frileuse, elle aime bien l’altitude et les animaux. Elle est mordue de dessin et de biologie. Parfois un peu cynique ou timide, avec les gens qu’elle apprécie, elle devient plus enjouée et prête à tout pour qu’ils soient heureux. Si quoi que ce soit éveille son intérêt, impossible de l’en décrocher (en gros c’est moi). Elle a rencontré le second personnage par accident, qui lui apprend peu à peu ce qu’il sait.


- Nuiraldem, un dragon noir qui rencontre Nasae alors qu’il est en fin d’« adolescence », dont on situera le début vers un siècle et dont la durée varie beaucoup selon les individus. Il a été soldat puis historien indépendant. Il déteste l’eau mais adore manger et lire. Il est d’un naturel calme et détaché (parfois taquin), si quelque chose titille son attention ou l’énerve vraiment, préparez-vous à changer les cartes : il va y avoir un nouveau terrain vague. Il a de affinités avec tout ce qui touche à la manipulation du métal et de la foudre.


Les deux sont inséparables. Ils se sont rencontrés lors de certains événements (que je détaillerai peut-être un jour) et depuis, travaillent toujours ensembles avec plaisir. L’univers dans lequel ils évoluent, eh bien…je vous laisse le découvrir par vous-même dans mes écrits plutôt que de tout vous expliquer ici, ce qui serait ennuyeux et un peu long !

Je vous souhaite en tout cas une belle journée/ soirée, profitez de ce que vous offre la vie et ne cessez jamais de vous émerveiller !


J’espère vous croiser bientôt au détour d’un texte ou d’un dessin et vous laisse avec une petite illustration!

Bye bye!

0 vue

© 2023 by Kaegor de Rion.