Les Wendigos de la terre des Anciens

Si vous aimez les créatures horrifiques, vous avez certainement déjà entendu parler des wendigos, ou wendigowak. Cette créature du folklore amérindien est assez présente dans le milieu du cinéma ou du jeu vidéo quand les peuples natifs américains et leur mythologie sont évoqués.

Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’est un wendigo, pour faire simple, c’est une créature anthropophage représentant la famine et la déshumanisation des hommes. Elle est également associée à la famine et l’hiver.

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je vous conseille cette super vidéo d’Occulture.


Car ici je ne vous parlerais pas des « vrais » wendigos, mais plutôt de la version que j’ai créée pour ma saga « le clan du corbeau blanc » dont le premier tome est déjà disponible et dont voici un extrait :

Extrait - clan du corbeau blanc tome 1

Et en prime le résumé du tome 1 du roman en question (que vous resituiez tout ça) :

« Nokomis a enfin atteint l’âge requis pour partir en quête de son totem et ainsi devenir véritablement un membre du clan du corbeau blanc. Malheureusement, sa vie bascule le jour où elle se retrouve possédée par un wendigo manipulateur et extrêmement violent. Réussira-t-elle à s’en débarrasser sans s’en prendre à ceux qu’elle aime ? »

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, on peut commencer !

Donc, comme expliqué précédemment, l’antagoniste de mon roman est un wendigo, mais ce n’est pas le seul de l’univers ! Il y en a quelques-uns à se balader dans la nature, dont Enhawee. Si vous voulez lire son histoire, vous la trouverez sur mon site ou Wattpad avec la nouvelle sobrement intitulée « Enhawee : la naissance d’un wendigo » (attention, âmes sensibles s’abstenir)

Bon, on y retourne !

Pour commencer, je vais vous expliquer le choix du wendigo comme antagoniste pour mon récit.

J’ai assez rapidement décidé de partir sur une base d’inspiration de la culture nord-amérindienne. Manque de bol, je ne connaissais pas beaucoup ce folklore quand je me suis lancée dans l’écriture de mon roman.

Après avoir entamé la création de mon démon, je suis allée voir quelle bestiole de leur mythe y ressemblait le plus, et surprise ! La créature que j’avais en tête se rapprochait énormément du wendigo. J’ai beaucoup aimé son côté de perte d’humanité que j’adore traiter dans mes histoires et j’y ai trouvé l’occasion rêvée de le développer. Un autre point qui à attirer mon attention est le potentiel de cette créature d’un point de vue brutalité et dangerosité. (Oui, j’aime aussi écrire les extrêmes, passer de la douceur et la poésie à la violence)

J’ai donc lu une rapide description de la bestiole pour ensuite me lancer dans la réécriture du mythe et ainsi recréer une créature propre à mon univers. En effet, je ne veux pas faire du copier-coller de la culture native, mais bien m’en servir comme support pour aller plus loin.

Entrons maintenant dans le vif du sujet : les wendigos de la terre des Anciens.

Tous sont des êtres humains, enfin à l’origine ! Une émotion très forte comme la perte d’un être cher ou de leur animal totem (j’y reviendrais dans un prochain article ;)) est, en général, la cause de leur transformation.

Physiquement, mes wendigos se rapprochent beaucoup de ceux du folklore de base, c’est-à-dire un teint pâle, un aspect cadavérique, pour certains un crâne de cerf… Mais là encore, j’ai pris quelques libertés, car l’humain devenant monstre se métamorphose lentement.

Au début, ce n’est qu’un humain errant sans réel but, pouvant se mêler aux autres hommes sans problème.

À la fin de leur mutation, ils auront par contre une apparence terrifiante et bestiale, leur corps décharné étant surmonté d’un crâne animal (cerf, loup…)

Wendigo dévorant un coeur

Les nouveaux wendigos se nourriront de cœur, encore chaud, d’être vivant qu’ils prendront en chasse, cela pour gagner en puissance, mais également pour assouvir une quelconque vengeance. Malheureusement, l’un comme l’autre ne sera jamais rassasié les obligeant à aller toujours plus loin dans leurs atrocités.

Autre particularité de mes wendigos, ils sont capables de prendre possession d’être humain. Ces cas sont assez rares, mais tout de même présents, car en temps normal la puissante de ces créatures est bien trop grande pour que l’esprit des Hommes ne le supporte.

Du fait de leur rareté, ces wendigos se pensent plus puissants que les wendigos « classique ». Par conséquent, lorsque deux hôtes de wendigo se croisent, il y a de fortes chances pour qu’un affrontement ait lieu. Le vainqueur absorbera l’énergie vitale de son adversaire pour l’intégrer à son propre pouvoir. Il pourra également dévorer le cœur de l'hôte rival, plus par symbolisme que pour récupérer la puissance de ce dernier, car les wendigos adeptes des possessions se nourrissent principalement des émotions de leurs hôtes, cela les poussant dans leurs retranchements en les tourmentant régulièrement ou encore en le manipulant…

La grosse majorité des hôtes de ce type de wendigo perdent leur humanité rapidement, laissant ainsi l’esprit démoniaque de leur parasite utiliser leur corps comme ils le désirent.

Arrivé à ce stade certains wendigos abandonne le corps sans vie de leur victime pour partir à la recherche d’un nouvel hôte. D’autres, par contre, gardent cette précieuse enveloppe pour se mêler aux humains et ainsi se créer une communauté de fidèle.

Je pourrais ainsi vous développer une multitude de types de comportement, car il existe autant de wendigos possibles que de caractère humain, chacun ayant une justification leurs actions, qu’ils considèrent toujours comme juste.

J’espère que cette présentation des wendigos de la Terre des Anciens vous aura plu ! On se retrouve la prochaine fois pour un autre article abordant les particularités et les légendes de l’univers de « clan du corbeau blanc ». Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires !

Oh, et j’allais oublier ! Ça vous dit une musique qui va bien avec cette charmante bestiole ? En tout cas l’une des nombreuses musiques que je lui ai associées :


Et une seconde en bonus !

Bonne écoute et à la prochaine!

32 vues

© 2023 by Kaegor de Rion.